Extrait de tableau, Marion Canevascini, 120×120 cm, acrylique sur lin, 2016

Mi.STI

Migration et vulnérabilités au VIH/IST en Suisse

Financement

Office fédéral de la santé publique (OFSP)

Durée

Octobre 2019 - mars 2022

Equipe de recherche 

  • Prof. Dr Francesca Poglia Mileti, sociologue, Université de Fribourg
  • Dr Laura Mellini, sociologue, Université de Fribourg
  • Marc Tadorian, sociologue, Université de Fribourg

Dans le domaine de la santé, les études montrent que les personnes migrantes sont en moins bonne santé que les autres catégories de population et ont un moindre accès aux soins. Ceci va à l’encontre du principe d’équité dans l’accès au système de santé pour toutes les personnes sur un territoire, indépendamment de leur origine et statut légal.

Pour plusieurs raisons, les personnes migrantes peuvent être en situation de vulnérabilité face au VIH/IST, c’est-à-dire davantage exposées au risque d’infection. 

Ce projet a pour but d’étudier les différentes situations de vulnérabilité auxquelles les personnes migrantes sont confrontées, sans oublier les ressources dont elles disposent. 

  • Objectifs

    Cette enquête qualitative et participative vise à la fois la recherche et l’intervention. Trois objectifs principaux sont poursuivis :

    étudier la vulnérabilité au VIH/IST des personnes migrantes : identifier les situations de vulnérabilité auxquelles ces personnes sont confrontées et montrer leur imbrication ; comprendre leurs expériences et perceptions subjectives en lien avec le VIH/IST et les offres de prévention ;

    étudier les actions des institutions face à la vulnérabilité au VIH/IST des personnes migrantes : récolter les expériences subjectives des personnes intervenantes dans le domaine du VIH/IST et de la migration, dresser un état des lieux des activités et interventions menées, identifier les best practices et les manques principaux ;

    proposer des bases de réflexion pour l’intervention liée à la vulnérabilité au VIH/IST des personnes migrantes : élaborer des pistes pour l’intervention fondées sur la pratique, proposer des modalités de coopération et de coordination (plateformes d’échanges, réseaux de collaborations, workshops, etc.).

  • Méthodologie

    L’approche qualitative adoptée dans cette recherche-intervention est participative.

    Elle prévoit la participation d’un réseau de partenaires (PARTEN), constitué par des personnes (paires et professionnelles) actives dans différents domaines d’intervention (migration, milieu LGBTQI+, travail du sexe, santé sexuelle, prévention VIH/IST), au niveau cantonal et national.

    Le réseau PARTEN est associé à toutes les étapes de la recherche, de la mise en place du dispositif méthodologique, à la conceptualisation d’une stratégie d’intervention, en passant par la discussion des résultats de l’enquête.

    Les expériences subjectives des personnes migrantes et des personnes intervenantes dans le domaine VIH/IST & migration seront récoltées dans le cadre d’entretiens individuels. Les stratégies d’intervention seront discutées dans le cadre d’entretiens collectifs (focus-groups) avec les unes et les autres.

  • Partenaires

    Le réseau de partenaires associé à cette enquête est constitué par des personnes (paires et professionnelles) actives dans différents domaines d’intervention (migration, milieu LGBTQI+, travail du sexe, santé sexuelle, prévention VIH/IST), au niveau cantonal et national.

Le 24 juin 2022, se tiendra le colloque "Santé sexuelle et migration: de la vulnérabilité à l'empowerment ?" à l'Université de Fribourg. Pour plus d'informations, cliquer ici