Eltern und zukünftige Eltern

Das schweizerische Bundesrecht sieht keine spezifische Verpflichtung oder Frist vor, den Arbeitgeber∙se über eine Schwangerschaft zu informieren. Es gibt jedoch besondere Bestimmungen zum Schutz von Schwangeren; es ist daher ratsam, Ihren Arbeitgeber∙se so bald wie möglich über Ihre Schwangerschaft zu informieren. Auf diese Weise kann auch die gewünschte Fortsetzung des Arbeitsverhältnisses bei Wiederaufnahme der Arbeit sowohl für Mütter als auch für Väter erörtert werden.

Les check-lists ci-après et ci-contre vous renseignent sur les démarches à entreprendre et à anticiper au début ou pendant la grossesse ainsi qu'après la naissance, auprès de son employeur∙se, mais également de manière privée. Vous pouvez aussi télécharger ci-contre ces check-lists sous forme de documents d'une page recto-verso, facile et pratique !

Check-list démarches

Check-list équipement

Liste des magasins de seconde main

Check-list des démarches à faire

  • Avant ou en début de grossesse

    Si vous essayez de tomber enceinte, vous pouvez déjà prendre contact avec la responsable du Service de santé et sécurité au travail, afin de vous renseigner sur l'analyse de risques concernant votre environnement de travail. Les conditions dans lesquelles vous travaillez pourront être évaluées, plus spécifiquement dans l'optique de la protection de la femme enceinte (ergonomie, pénibilité, hygiène du travail, etc).

  • Pendant la grossesse

    Informez votre hiérarchie :

    • Clarifiez la suite des rapports de travail en vue de la reprise ou non de votre activité. Ce rendez-vous est aussi l’occasion de discuter d’une adaptation du taux d’activité, si celle-ci est souhaitée par la future mère ou le futur père, qu’elle soit temporaire ou non. Le cas échéant, cette requête doit être adressée par votre supérieur∙e hiérarchique au Service du personnel avant le début du congé maternité.
    • Échangez sur les possibilités d’un horaire flexible de travail.
    • La répartition et la priorité des tâches de votre cahier des charges peuvent être revues, diminuées, voire reportées et/ou assignées temporairement à un∙e collègue.
    • Informez-vous éventuellement sur les demandes de congés non payés.
    • Demandez comment se passera le remplacement pendant votre absence.
    • Pour les pères : si vous connaissez la date du terme, planifiez déjà votre congé paternité. Pour rappel, le droit au congé paternité est de 14 indemnités journalières, et peut être pris en 1 fois ou fractionné.
    • Selon votre situation personnelle, profitez de l’occasion pour vous informer, poser des questions et exprimer vos craintes ou vos souhaits.

     

    Au FNS en tant que :

    • Doctorant∙e ou post-doctorant∙e, vérifiez votre éligibilité à l’aide financière « Flexibility Grant ».
    • Bénéficiaire d’une bourse « Postdoc.Mobility »ou autre, vérifiez la possibilité de demander une prolongation de bourse (avec mention de congé maternité et d’éventuels congés non payés) ou une prolongation du projet.

     

    Vous pouvez également vous informer sur d'autres mesures d'encouragement à la recherche du FNS.

     

  • Démarches privées
    Assurances
    • Informez-vous, pendant la grossesse, sur la manière dont sera assuré votre enfant après sa naissance.
    • Vous avez le libre choix de la caisse-maladie qui assurera votre enfant ; enfants et parents ne doivent pas forcément être assurés auprès de la même caisse.
    • Pour que votre enfant soit couvert∙e dès sa naissance, souscrivez, après comparaison des offres, une assurance maladie prénatale.
    • Pensez à y ajouter des assurances complémentaires, à conclure avant la naissance de l’enfant.
    • N’oubliez pas d’inclure une assurance accident, car l’enfant n’est pas assuré automatiquement en cas d’accident.

     

    Organisation
    • Cherchez un∙e pédiatre avant la naissance.
    • Cherchez, si nécessaire, une place en crèche, un∙e accueillant∙e en milieu familial, ou tout autre moyen de garde.
    • Prévoyez une aide au ménage, si nécessaire.
    • Après la naissance, planifiez l’allaitement / les stocks de lait maternel.
    • Informez-vous sur les salles d'allaitement sur votre lieu de travail, et organisez ou planifiez votre allaitement en vue de la reprise de votre activité.

     

    Équipement et besoins de l'enfant
    • Établissez votre propre liste de l'équipement et des nécessités pour accueillir votre ou vos enfants.
    • Préparez et optimisez votre domicile pour en augmenter la sécurité, mais aussi pour votre propre confort, ainsi que pour votre propre organisation. Un enfant grandit vite, il vaut mieux anticiper : barrières de sécurité, fermoirs ou loquets de sécurité pour bébé, protections d’angles et de rebords, aménagement de sa chambre, table à langer, etc.

    Check-list équipement

     

    Finances
    • Vérifiez votre éligibilité aux subsides de la caisse-maladie.
    • Vérifiez votre éligibilité aux prestations complémentaires cantonales familiales.
    • De manière générale, les communes aident les parents dans le coût d’élimination des couches, soit en fournissant gratuitement un certain nombre de sacs à ordures, soit, dans les cas de taxes au poids, en chargeant un montant sur votre carte poubelle, correspondant à un nombre de litres défini. Renseignez-vous auprès de votre commune pour connaître ces prestations !

     

    Démarches administratives
    • Renseignez-vous sur le fonctionnement des allocations familiales, des allocations de naissance et d’employeur∙se et préparez les documents qu’il sera nécessaire de fournir à la caisse de compensation compétente, ou à votre employeur∙se.
    • Si non marié∙e, demandez la reconnaissance de paternité ainsi que du droit de garde du père auprès de l’office de l’état civil du lieu de naissance. Le père biologique peut reconnaître son enfant dépourvu∙e de filiation à n’importe quel moment, et ce déjà avant la naissance.Complément par canton
    • Le cas échéant, renseignez-vous sur la reconnaissance du père dans son pays d’origine.
    • À la naissance de l’enfant, celle-ci ou celui-ci doit être annoncé∙e à l’office de l’état civil du lieu de naissance dans les 3 jours à compter de l’accouchement. En règle générale, les hôpitaux ou les maisons de naissance se chargent de cette formalité.
    • Après la naissance, vous recevez un acte de naissance dont vous aurez besoin pour remise à tous les services officiels, et à votre employeur∙se pour les demandes d’allocations familiales.

     

    Retrouvez la check-list ci-dessus et téléchargez-là :

    Check-list démarches

     

  • Après la naissance
    • Annoncez la bonne nouvelle au Service du personnel, ou bien aux ressources humaines si votre contrat est établi auprès d’une institution comme le FNS (si vous êtes à l’Unifr, vous recevrez le détail de votre droit au congé maternité, paternité ou d’adoption par courriel), et demandez les allocations familiales, l’allocation de naissance ou d’adoption, et l’allocation d’employeur∙se.
    • Pour les pères : prenez votre congé paternité dans les 6 mois suivant la naissance de l’enfant.

     

 

Si vous avez besoin de conseils, il existe des structures qui proposent un soutien et une écoute :

Familles homoparentales

L'association faîtière des familles arc-en-ciel défend socialement et juridiquement les intérêts des familles homoparentales en Suisse. Elle a également pour but de créer un réseau de contact entre ces familles et les personnes ou organisations intéressées en Suisse et à l'étranger.

Le terme de "familles arc-en-ciel" désigne une famille au sein de laquelle un parent, au moins, se définit comme homosexuel, lesbienne, bisexuel.le, queer ou trans.